1 commentaire

Sleepers

 

*

 

Mickael, John, Tommy et Lorenzo sont 4 jeunes amis

Qui jouent dans les rues d’un quartier miséreux de New-York.

Ils sont livrés à eux-même, leurs parents se débattant avec une vie difficile,

La boisson, les coups, la prison.

Un jour, ces chenapans décident de manger un hot-dog gratuitement

Et malmène un marchant itinérant.

Hélas ce jour la, la chance n’est pas avec eux,

Voulant lui jouer un mauvais tour,

Ils blessent gravement un homme avec le matériel du marchand.

Pour eux commence alors la descente aux enfers,

Ils sont condamnés à la maison de correction de Wilkinson,

Pour une durée allant de 1 an à 1 an 1/2…

La peur les habite alors, que vont ils découvrir ?

Ces jeunes adolescents ne vont pas tarder à rencontrer

L’humiliation, la peur, les coups,

Les abus sexuels, le sadisme et la perversion de par leurs gardiens. 

Le temps passe tant bien que mal…

Mickael est devenu procureur

Car en Amérique au bout de quelques années les peines disparaissent.

Lorenzo est journaliste, Tommy et John sont des voyous, tueurs à leurs heures…

Un jour malheureux,

Tommy et John rencontre « le gardien », et le passé remonte à la surface…

Ils le tue froidement dans un restaurant…

Très vite, le lien qui unissait les copains va se mettre en place de nouveau,

Mais de façon caché, Tommy et John eux même ne le soupçonnant pas.

En quoi Mickael et Lorenzo vont ils agir dans cette affaire ?

Que vont devenir Tommy et John ?

Et bien, pour en savoir un peu plus, il faudra vous procurer ce livre !

 

*

 

 

*

 

Bonjour les amis,

Aujourd’hui je vous dépose une lecture

Que j’ai faite après avoir visionné le film « Sleepers »

Car celui-ci m’avait quelque peu frustré,

Me laissant dans des questionnements.

Je ne suis pas déçue d’avoir dégoté ce livre témoignage de 1995,

Il est la trame exacte du film avec des détails plus amples

Qui permettent de mieux comprendre.

C’est un roman fort, plein d’amitié, de liens indéfectibles,

Il est aussi difficile car retraçant des pratiques inacceptables

Qui ne pourront que vous heurter.

J’ai beaucoup aimé cette lecture et remercie de son courage l’auteur

Qui nous permet de découvrir sa vie et celle de ses copains.

Voili voilou, je vous laisse,

Vous souhaite une très bonne fin de semaine ainsi qu’un excellent week-end !

Bisous bisous

Publicités
8 Commentaires

Le petit garçon et l’écho dans la vallée

*

 

Le petit garçon et l’écho dans la vallée

 Un petit garçon habitait dans une vallée avec sa mère. Un jour, le petit garçon était furieux après sa mère. Elle venait de le chicaner parce qu’il avait été malfaisant. Le petit garçon est sorti alors sur le balcon de la maison et a commencé à crier : « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. » Et l’écho de répondre :: « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. »

 Effrayé, le petit garçon est vite rentré dans la maison et il est venu retrouver sa mère : « Maman, maman, il y a un petit garçon dans la vallée qui ne m’aime pas. Il dit qu’il me déteste ! » Et la mère de répondre à son fils avec un léger sourire en coin : « Ne t’inquiète pas, mon garçon, car il y a aussi un autre gentil petit garçon dans la vallée qui, lui, t’aime beaucoup. Va dehors sur la galerie et dis-lui toi aussi que tu l’aimes. »

 Et le petit garçon de retourner à l’extérieur et de crier au petit garçon imaginaire : « Je t’aime, je t’aime, je t’aime. » Et de l’écho de répondre : « Je t’aime, je t’aime, je t’aime. »

 Dans la vie, on récolte toujours ce que l’on sème. Si vous lancez des messages de haine, c’est également la haine que vous récolterez en retour. Par contre, si vous lancez des messages d’amour, c’est aussi de l’amour que vous recevrez en retour. Le bonheur que les gens vous prodiguent est votre responsabilité. Dites du bien des autres et ils diront du bien de vous.

Patrick Leroux.

 

*

 

 

*

 

Bonjour les amis,

Commençons cette semaine, si vous le voulez bien,

Avec un petit texte comme je les aime.

Un petit conte, qui nous invite à réfléchir et à cheminer positivement,

Bref un texte qui fait du bien !

Avec lui et ces quelque notes qui passent aussi un message,

Je vous souhaite une belle et agréable semaine,

J’y joins mes tendres bisous d’amitié, à bientôt !

15 Commentaires

Femme à la mobylette

 

*

 

Reine vit seule avec ses 3 enfants, sans plus aucun lien familial,

Son mari l’a quitté pour une femme plus jeune et plus aisés.

Elle n’a plus de travail depuis bien longtemps,

Ce qui lui amène des soucis financier.

Elle ne sait comment s’en sortir,

Essayant de protéger ses enfants le plus possible,

Son moral en est atteint, les services sociaux menace de prendre ses enfants.

Sa maison et son jardin sont laissés quelque peu à l’abandon, triste vie…

Un jour assise dans la cuisine,

Un couteau à la maison, elle pense avoir commis le pire…

Et puis Reine se reprend,

Et décide alors de nettoyer le jardin qui est rempli de bric-à-brac

Elle découvre sous un tas de ferrailles

Une vieille mobylette qui fonctionne encore.

Celle-ci va lui rendre espoir, car sans motorisation, pas de travail !

Elle postule à la première offre de travail,

L’employeur est gentil, tolérant, il l’embauche,

Elle sera thanatopracteur !

Pas à pas la vie reprend le dessus, les soucis s’éloignent.

Elle se met à coudre de jolis oreillers qu’elle dépose à ses clients

Et qui font réagir positivement les familles.

Et puis à force de faire la route,

Elle rencontre un routier qui va bouleverser sa vie,

Reine vit une merveilleuse histoire d’amour…

Reine pourra t’elle enfin vivre heureuse ?

Pour le savoir, il faudra vous procurer ce roman !

*

 

 

*

 

Bonjour à tous,

J’ai aimé ce roman, il est beau, plein de courage, de vie.

Il nous donne à réfléchir sur notre société et notre façon de visionner,

De comprendre notre prochain.

Il est un chant d’espoir et d’amour que je vous conseille vivement,

Il m’a touchée, fait sourire, 

Je suis ravie de vous le présenter, j’espère qu’il vous plaira tout  autant.

Très bonne fin de semaine à vous ainsi qu’un agréable long week-end !

Bisous affectueux 🙂

10 Commentaires

Encore une découverte !

*

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, je viens avec plaisir, partager avec vous,

Un art que je viens de découvrir récemment, merci le web !

Celui-ci est réalisé par Wicki Rawlins, avec beaucoup de précisions et de goût.

Quelle patience il faut pour arriver à un tel résultat !

Personnellement j’aime beaucoup, ces oeuvres sont très belles.

J’arrête de vous en parler et vous laisse juge.

Bonne découverte les amis !

 

*

 

ART Wicki Rawlins1

 

 

*

N’est-ce-pas délicat et de toute beauté ?

J’adore découvrir ce genre de chose,

Comme l’Homme est ingénieux à ses heures !

Je vous souhaite une très bonne semaine, plein de rêverie et de plaisant partage.

Bisous bisous

10 Commentaires

Point cardinal

 

*

Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province,

Une femme se démaquille méticuleusement, tristement.

Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles :

 Ses gestes ressemblent à un arrachement.

Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant,

Volait quelques instants de joie 

Et dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.

Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture

Et dissimulé dans le coffre la mallette contenant ses habits de fête.

Il s’apprête à retrouver femme et enfants pour le dîner.

Petit garçon, Laurent passait des heures enfermé dans la penderie de sa mère,

Détestait l’atmosphère virile et la puanteur des vestiaires

Après les matchs de foot.

Puis il a grandi, a rencontré Solange au lycée, il y a vingt ans déjà.

Leur complicité a été immédiate, ils se sont mariés,

Thomas et Claire sont nés, ils se sont endettés pour acheter leur maison.

Solange prenait les initiatives, Laurent les accueillait avec sérénité.

Jusqu’à ce que surviennent d’insupportables douleurs,

jusqu’à ce qu’il ne puisse plus réfréner

Ses envies incontrôlables de toucher de la soie,

Et que la femme en lui se manifeste impérieusement.

De tout cela, il n’a rien dit à Solange.

Sa vie va basculer quand, à la faveur de trois jours solitaires,

Il se travestit pour la première fois chez eux.

À son retour, Solange trouve un cheveu blond…

 

*

 

 

*

 

Bonjour les amis, 

Aujourd’hui je vous présente ce livre le plus simplement du monde,

De par sa 4 ème de couverture. 

Celle-ci est, à mon sens, le parfait résumé de ce livre, que j’ai dévoré.

Certes je comprends qu’il puisse déranger,

Mais pour moi il est source de compréhension et de tolérance.

Il offre avec générosité le cheminement de Laurent,

Son questionnement, sa souffrance,  sa volonté d’être, 

Mais aussi le cheminement de sa famille, leur réaction au fil du temps.

Ce roman est délicat et d’une sensibilité qui ne pourra que vous toucher,

D’une beauté et d’un amour qui m’a bouleversé.

Très sincèrement c’est un très beau roman !

Je vous laisse donc en très bonne compagnie 

Et vous souhaite une excellente fin de semaine,

Ainsi qu’un agréable week-end reposant,

Et vous dépose mes bisous de tendre amitié

10 Commentaires

Mettons nous au frais voulez vous !

 

*

 

Bonjour les amis,

Aujourd’hui je vous emmène en balade, de préférence au frais, je suppose ? !

Et bien tel est le cas, car je vous emmène visiter le château de Pierrefonds (60).

Voyez comme il est magnifique, majestueux sur ses hauteurs !

Il fut édifié par le Duc d’Orléans qui était en conflit avec le Duc de Bourgogne,

Contrôlant ainsi les échanges entre les Flandres et la Bourgogne.

 

*

 

 

*

 

En 1617 le château fut démantelé sous l’ordre de Louis XIII

Afin qu’il ne soit utiliser pas ses opposants.

Ses tours sont éventrées.

Il faudra attendre 1810 et Napoléon 1er

Pour que ce château reprenne quelque peu vie.

Pierrefonds attire par son aspect romantique.

Au environ de 1857,

Napoléon III désire transformer Pierrefonds en résidence impériale.

Hélas ce projet tombera à l’eau, le château sera un musée dés 1867.

Eugène Viollet-le-Duc architecte de sa restauration,

Se met à l’oeuvre afin d’en faire un château idéal

Comme il devait l’être au Moyen Âge.

Après sa mort, son gendre,

Maurice Ouradou se met lui aussi à l’ouvrage jusqu’en 1884, sans l’achever.

 

*

 

 

*

 

Pierrefonds est de forme quadrilatère, mais irrégulier.

Il possède 8 tours de défense,

Elles sont disposées aux angles et au milieu de chacune des parois.

L’enceinte principale mesure 103 mètres de long sur 8,80 mètres de large.

Avec ses hautes murailles,

Pierrefonds pouvait défier à la fin du XVI siècle une artillerie de faible portée.

Par la suite, Mr Viollet-le-Duc ajouta à son système de défense,

Un double chemin de ronde.

 

*

 

 

*

 

Lorsque vous aurez franchi le pont levis

Qui est dominé par la statut de ST Georges terrassant le dragon,

Vous pénétrerez dans la cour d’honneur qui abrite,

Le grand corps de logis et ses salles d’apparat, le beffroi,

Les cuisines au rez-de-chaussée,

L’étage étant pour les invités de l’empereur, la chapelle,

La cour dite des Provisions et enfin le donjon qui était destiné aux souverains.

Vous cheminerez en cette enceinte et découvrirez le salon de réception,

Pièce assez vaste destinée à accueillir les intimes de la famille impériale,

Elle est colorée , faite de lambris et de panneaux historiés

Représentant des chimères et des monstres,

Ainsi que des décors muraux  exécutés au pochoir représentant l’aigle impérial.

 

*

 

 

*

 

La salle des plâtres de travail,

Et une salle qui ne comporte ni décor, ni peinture,

Elle est dans un état d’inachèvement.

Des statuts orne cette pièce, les figures des Preux et des Preuses,

L’archange St Michel et la Vierge de l’Annonciation.

Ces sculptures sont réalisées, d’après celles,

Retrouvées lors des fouilles archéologiques en 1859.

Le cabinet de travail, pièce de lambris,

A en ces parties hautes un décor de rinceaux

Aux feuillages et figures d’animaux combattants.

Le manteau de la cheminée est décoré d’abeille,

Une notion de pugnacité voulant y être décrite.

Particularité, en cette pièce se trouve les commodités impériales.

La chambre de Napoléon III, cette pièce est très décorée, colorée.

Une frise murale, retrace la vie d’un chevalier du XIV siècle.

Des abeilles sont sculptées sur le linteau de la cheminée,

Faisant allusion à l’emblème de la dynastie.

La chambre de l’impératrice est une haute salle à 6 pans,

Voutée sur le plan d’un octogone est entièrement peinte.

Son style fait penser à une chapelle.

Sur le manteau de la cheminée figure un arbre

Dont les branches à enroulement désignent les 8 chevaliers de la Table Ronde.

 

*

 

 

*

 

La salle des Preuses,

Imposante pièce de 52 mètres de long sur 9 mètres 50 de large 

Pour 12 mètres de haut

Possède à elle seule, 22 fenêtres.

Vous y découvrirez un magnifique décor,

Cette pièce servait aux réceptions, salle de bal.

De plus celle-ci détenait une très belle collection d’armures.

A l’extrémité de cette salle,

Une cheminée monumentale est agrémentée de 9 statues de pierre

Qui représente chacune une Preuse.

A l’inverse se trouve les statues de Charlemagne

Entourée de ses paladins Olivier, Roland,

L’évêque Turpin et Guillaume d’Orange.

Suivra le tour Alexandre, où se trouve une des 4 oubliettes du château.

Le chemin de ronde couvert,

Vous offrira de ces fenêtres, une vue imprenable sur la ville avec ses richesses.

Les salles de casernement, servait aux gardes en faction.

C’est la partie la plus ancienne du château.

La salle des Gardes ou des Mercenaires se trouve un très beau blason,

Celui d’Orléans.

Cette salle accueille une partie des vestiges du château de Louis d’Orléans

Trouvés pendant les fouilles de 1858.

Enfin vous terminerez votre visite par la chapelle.

 

*

 

 

*

 

A l’extérieur quelque machines de guerre de l’époque sont exposées. 

Le lieu est calme et bien entretenue.

Ma grande déception dans cette visite est le manque de mobilier,

Comme il est triste ce château privé de celui-ci…

Voili voilou,

J’en ai terminé pour aujourd’hui,

Je vous souhaite un très bon 8 Mai ensoleillé, profitons !

Ainsi qu’une très bonne semaine !

Bisous affectueux à tous 

13 Commentaires

Train d’enfer pour ange rouge

 

*

Le commissaire Sharko n’est pas en forme,

Il a bien du mal a se remettre 

De la disparition de sa femme Suzanne, il y a maintenant 6 mois.

La vie continue malgré tout, Franck se rend sur une nouvelle scène de crime.

Celle-ci est plutôt horrible, une femme Martine Prieur, 35 ans,

A été torturée, mutilée atrocement,

Puis décapitée dans une mise en scène plus qu’interpellante.

Un seul petit indice, le contenu de son estomac,

Ce débris va mettre Sharko sur une première piste.

Se rendant en Bretagne pour éclaircir cette nouvelle enquête,

Il découvre alors, dans cette carrière, le décès ou meurtre d’une autre femme.

La mort de celle-ci ne semble pas alerter quiconque,

Il cherche donc à comprendre, fouille le passé de cette femme,

Découvre ainsi qu’elle a une tendance au sadomasochisme.

De retour dans la capitale, les meurtres se succèdent,

Commence alors une course contre le temps

Afin d’en finir avec cette folie meurtrière.

Sharko est loin de se douter de ce qu’il va découvrir…

Voulez-vous en savoir plus ? 

Et bien je vous conseille de vous procurer ce roman au plus vite,

Car je n’en dirai pas plus, comme d’habitude !

*

 

 

*

Bonjour à tous,

Cette semaine je viens vous présenter un roman bien glauque

Et très passionnant, mais oui !

Mr Thilliez à l’art de vous captiver,

Avec hélas, les côtés obscurs de notre société.

Dans ce roman,

Il nous emmène dans le monde du sadomasochisme et du bondage.

C’est un roman qui vous prendra immédiatement

Et qui ne vous laissera en paix que lorsque vous l’aurez terminé,

Ceci malgré la dureté du sujet traité. 

C’est un très bon thriller que je vous recommande chaudement !

Mais suis-je objective ? Moi qui adore cet auteur 😉

Très bonne fin de semaine ensoleillée à tous

Ainsi qu’un reposant et agréable week-end les amis, bisous bisous