3 Commentaires

Minute papillon

Rose a 36 ans, elle est mère célibataire. C’est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins de ceux qui l’entoure avant les siens.

Après le décès de son père, puis la perte de son emploi, son fils unique de 18 ans quitte le toit familial. Baptiste désire se libérer de l’emprise de sa mère, vivre avec Jessica et connaître enfin son père. Pour compléter le tableau, sa meilleure amie est mutée dans le sud.

Rose est complètement déstabilisée… Il lui faut faire surface et vite. Un jour alors qu’elle fait un peu de ménage pour des voisins une proposition de travail lui est faite… Une jeune femme cherche une personne pour la seconder chez elle lorsqu’elle doit partir.

Rose se rend à ce rendez-vous est fait la rencontre de Colette, une vieille dame hypocondriaque. Ok ! Mais la surprise est grande lorsqu’elle découvre la réalité de son poste, elle doit s’occuper de Pépette la chienne de la famille…

La personnalité de son employeur, Valérie, l’insupporte, mais Rose va garder son emploi et progressivement s’occuper de Colette sans que Valérie l’apprenne.

Après un début peu enthousiasme, je dois l’avouer, je me suis faite hapée par ce roman. Il est parfois triste de par le comportement de Valérie, émouvant de par Colette , attendrissant et drôle. Bref je l’ai dévorée, c’est la vie !

Bonjour les amis,

Vous voici avec une de mes nouvelles lectures. Une lecture légère, j’en fais une overdose depuis le début du Covid 😉

J‘espère que ce roman vous conviendra et que cela vous donnera, comme moi, l’envie de lire l’intégralité de la bibliographie de cet auteur 😉

Très bonne semaine à tous, plein de bisous tendres

4 Commentaires

Le linge propre

Un jeune couple emménage dans un nouveau quartier.

Le lendemain matin, alors qu’ils prennent leur petit déjeuner devant la fenêtre, la jeune femme voit sa voisine suspendre son linge à l’extérieur.

« Ce linge n’est pas très propre dit-elle ; elle ne sait pas le laver correctement. Elle a peut-être besoin d’une meilleure lessive… »

Son mari regardait, silencieux.

Chaque fois que sa voisine suspendait son linge à sécher elle faisait le même commentaire.

Un mois plus tard, la femme fut surprise de voir du linge bien propre sur le fil à linge et dit à son mari: « Regarde, elle a finalement trouvé le moyen de laver correctement son linge. Je me demande qui lui a appris ça ? »

Le mari répondit : « Je me suis levé tôt ce matin, et j’ai nettoyé nos fenêtres. »

Et il en est ainsi de la vie…

Ce que nous voyons en regardant les autres dépend de la clarté de la fenêtre à travers laquelle nous regardons.

Alors, ne soyez pas trop rapide pour juger les autres, surtout si votre perspective sur la vie est assombrie par la colère, la jalousie, la négativité ou des désirs insatisfaits.

Juger une personne ne définit pas qui elle est. Cela définit qui vous êtes.

D’après Paulo Coelho

Bonjour à tous,

Comme il y avait bien longtemps…je n’ai plus trop le temps…

Voici une petite histoire pour cette semaine, que je vous mets en partage. Q’ajouter après cela, rien car elle parle d’elle même 😉

Bonne et agréable semaine à tous avec mes bisous d’amitié tendre

11 Commentaires

Quelques roses pour vous…

C’est le dimanche de fête des Mères,

C’est le fête des Mamans du monde entier,

Qu’elles soient noires, blanches, jaunes ou même vertes,

Qu’elles soient sur la terre, sur la mer, sur la glace ou sous le soleil,

Qu’elles soient fée ou sorcière, qu’elles soient louves ou brebis,

Elles ont toutes un point commun, elles aiment leurs petits.

Bonne et douce journée mes p’tites mamans !

Je vous embrasse très affectueusement

4 Commentaires

Et que ne durent que les moments doux

Lily vient d’accoucher, mais hélas trop tôt. C’est une petite fille, elle est minuscule… Il faut donc qu’elle aille en néonatalogie, un monde à part que Lily va découvrir petit à petit. Ce n’est pas une naissance comme on en rêve, Lily va devoir être courageuse…

Elise a la cinquantaine, les enfants sont partis. Sa fille est en Angleterre et son fils à Paris. Le départ de celui-ci laisse un grand vide. Reste Edouard, le chien de son fils… Elise va organiser sa nouvelle vie avec un cours de danse et une activité bénévole « les câlineurs ».

Et alors allez-vous me dire ? Alors, je vous convie à vous procurer ce roman au plus vite afin de découvrir la suite de ce début de narration 😉

Bonjour les amis,

Me voici de nouveau avec une lecture agréable et fluide, une lecture qui relate tout simplement la vie. C’est un roman qui fait du bien, il est émouvant, apaisant, drôle, plein de tendresse et d’amour et d’une justesse qui ne peut que parler à chacune d’entre nous. Bref, vous l’aurez compris, je l’ai adoré !

Je vous laisse en très bonne compagnie, plein de bisous tendresse

8 Commentaires

A une tulipe

O rare fleur, ô fleur de luxe et de décor,
Sur ta tige toujours dressée et triomphante,
Le Velasquez eût mis à la main d’une infante
Ton calice lamé d’argent, de pourpre et d’or.

Mais, détestant l’amour que ta splendeur enfante,
Maîtresse esclave, ainsi que la veuve d’Hector,
Sous la loupe d’un vieux, inutile trésor,
Tu t’alanguis dans une atmosphère étouffante.

Tu penses à tes sœurs des grands parcs, et tu peux
Regretter le gazon des boulingrins pompeux,
La fraîcheur du jet d’eau, l’ombrage du platane ;

Car tu n’as pour amant qu’un bourgeois de Harlem,
Et dans la serre chaude, ainsi qu’en un harem,
S’exhalent sans parfum tes ennuis de sultane.

François Coppée.

Bonjour les amis,

Le chant des oiseaux, les feuilles qui pointent sous les rayons du soleil ainsi que les belles couleurs des fleurs au jardin. Il n’en faut pas plus pour que cela me donne l’humeur légère et poétique.

Sachons reconnaître ce bonheur et profitons les amis !

Bonne fin de semaine à vous et excellent week-end, bisous de tendresse

8 Commentaires

Je ne cours plus qu’après mes rêves

Louane à 18 ans, elle rêve de voyager. Elle doit partir avec ses amis en Italie, cet été . Mais ce projet c’était avant d’échouer au BAC. Car devant cet échec ses parents en décident autrement. Louane va devoir aller travailler dans un établissement de santé…

Laurene est une jeune femme de 39 ans, propriétaire de son duplex, elle est directrice des ressources humaines. Laurene a une vie confortable mais pas de vie de famille, pas de relation sérieuse. La voila devant un plan de licenciements, seulement cela ne va pas bien se passer, un employé va se donner la mort suite à son licenciement. Laurene va alors changer radicalement de vie…

Louise est une vieille dame atteinte d’Alzheimer, qui vient de perdre son époux. Ses enfants alors décident de la mettre dans une maison spécialisée pour les malades légers de cette maladie. Louise sent sa vie lui échapper, pourtant elle a un souhait, revoir le village de son enfance.

Et alors, allez-vous me dire, hé bien maintenant c’est à vous de continuer à découvrir la suite de ce roman !

Bonjour les amis,

Voici une lecture que j’ai faite lors du 1er confinement. Hé oui, j’ai énormément de retard dans mes publications littéraires.

J’ai aimé ce roman, vous y trouverez beaucoup de psychologie, des similitudes avec des événements de vie auquel chacun de nous peut être confronté. Mais aussi de belles valeurs, de la tendresse et de l’amour. Ce roman est beau, touchant, il ne peut que vous émouvoir, idéal en cette période complexe, bref de quoi vous aérer la tête !

Je vous quitte en vous souhaitant une très bonne fin de semaine ainsi qu’un reposant week-end.

Bisous bisous

6 Commentaires

En ce jour, rien que pour vous !

Joli muguet, au mois de Mai fleurit,

Pour nous charmer de son parfum de lys.

Rien n’est plus frais que ses coroles pâles

Offertes par une main amicale.

Alors avec elles,

Je vous souhaite beaucoup de joie, de bonheur, de santé et de chance.

Pour l’occasion, je vous embrasse très tendrement mes amis !

Joyeux 1er Mai 🙂

7 Commentaires

Une promenade cela vous tente ?

Bonjour les amis,

Depuis quelque temps j’avais très envie de vous emmener avec moi en promenade. Vous faire découvrir, ce qui m’entoure, un moment de sport, je pratique la marche rapide mais aussi d’évasion. Enfilez votre jogging, vos baskets, votre portable dans votre poche et le baladeur sur les oreilles. Nous partons pour 5 kms 450 sous ce beau soleil de fin de matinée.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je vis en pleine campagne en région Hauts-de-France, plus précisément en Picardie dans le département de l’Oise, dans un petit village de 170 âmes. Cette partie de l’Oise est aussi appelé Picardie Verte mais aussi Plateau Picard. Nous allons là-bas, au bois !

Ce bois m’apaise, j’adore y venir. Ce matin, les oiseaux s’en donnent à coeur joie. C’est un magnifique concert qui dessine sur mes lèvres un sourire, les feuilles craquent sous mes baskets, le soleil traverse les arbres, les feuilles commencent seulement leur éclosion. Je déguste ce bonheur que je vis, consciente que d’autres sont enfermés entre 4 murs ou sur un lit d’hôpital.

Sortant du bois que j’ai arpenté avec joie, j’entend un chant, celui du faisan qui appelle sa belle, Dame Nature est généreuse ce matin. Puis un envol bruyant, ce mâle avec ses belles couleurs vient de s’envoler sur ma droite, il m’a fait peurContinuons notre promenade sportive voulez vous !

Un peu plus loin, j’ai l’immense chance de voir traverser à 200m de moi une chèvre (femelle du chevreuil), elle est splendide. Elle ne demande pas son reste, elle disparait aussi vite dans le bois…

La nature s’éveille, ceci est toujours un émerveillement pour moi, je ne sais ce que cet arbre est mais il est beau, ses fleurs délicates et d’une blancheur… Au bois, il y a aussi des clochettes de couleur bleue, elles tapissent le sol, comme cela est beau…

Nous voila sortie du bois, voici la plaine à perte de vue. Ici une agriculture d’escourgeon, de blé, de maïs et de betteraves. Si vous avez bien regardé mes clichés, vous avez du apercevoir des éoliennes. Nous ne sommes pas plateau picard pour rien, nous sommes envahi pas ces monstres qui polluent notre vision de par leur nombre toujours plus grandissant… Qu’importe, arrêtons nous sur le dégradé de ce beau ciel bleu et le contraste avec le vert de l’escourgeon 😉

Tout là-bas, mon village ! Si vous faite un agrandissement, sur la droite, le premier toit en tuile est le lieu où je vis. Sur le pas de ma porte, je ne vois que des champs, une immense plaine car je suis située à la lisière du village. Est-ce une chance de vivre là ? Oui et non ! Oui pour le calme du lieu et non, pour cause les épandages de nos agriculteurs…

Voila je suis maintenant dans le tour de ville de mon village, encore 1 petit km et je serai dans mon foyer. Si vous regardez de plus prés cette photo, vous voyez un village au loin, ce sera ma prochaine destination avec vous, mais avant je vais continuer de m’entraîner car pour y aller le chemin est ardue, il y a aussi quelques kms de plus à faire, mais cela en vaut la peine vous verrez !

Voili voilou, j’espère que notre promenade vous a fait autant plaisir qu’à moi. Je vous souhaite une bonne semaine les amis, plein de bisous de douce amitié.

A très bientôt !

8 Commentaires

Le jour où les enfants disparaissent

Frieda Klein est psychanalyste, elle est inquiète au fil des séances pour son patient Alan. Alan désire être père, toutes les nuits, il rêve d’un petit garçon roux, son fils. Celui-ci lui ressemble comme deux gouttes d’eau lorsqu’il était jeune.

Dans l’actualité un petit Matthew de 5 ans a disparu à la sortie de son école, il y a quelques jours. Bizarre bizarre !

Frieda va à la police, celle-ci est sceptique, elle débute donc une enquête. Les faits qu’elle découvre sont troublants… Elle entre en contact avec l’inspecteur Karlsson qui commence à entrer dans son raisonnement et lui vient en aide. Cela devient très urgent car les rêves d’Alan ne font penser à rien de bon…

Voici donc de quoi vous allécher tout en laissant découvrir par vous même ce thriller. Je vous souhaite une très bonne découverte !

Bonjour à tous,

Un roman intéressant de par son sujet et la profession de Frieda. Vous y découvrez deux protagonistes attachants qui font que vous tournez les pages, mais aussi afin de savoir si le petit Matthew va être retrouvé. Une chute surprenante que je n’ai pas vu venir.

Pour finir, je dirais que ce n’est pas du grand thriller, mais il se laisse lire. C’est le premier tome d’une série de 8 romans, à poursuivre afin de constater l’évolution de l’auteur.

Je vous quitte et vous souhaite un très bon week-end accompagnant mes voeux de bisous d’amitié.

7 Commentaires

Des pas de danse, voulez-vous ?

Bonjour les amis,

Dans cette période morose,

Nous avons besoin plus que d’ordinaire de distraction.

Je vous convie donc à faire quelques pas de danse,

Mais surtout de détendre vos zygomatiques.

Allons-y voulez-vous ?

Du pur bonheur !

J’adore, c’est trop bon !

Merci Monsieur de nous faire rire ainsi, avec si peu 😉

Bonne fin de semaine les amis !

Plein de bisous de tendresse