6 Commentaires

Mon père, je vous pardonne

Daniel Pittet est un jeune garçon de neuf ans en 1968 qui vit à Fribourg. Ses parents l’ont emmené vers la religion catholique tout naturellement et avec confiance. En la cathédrale de Fribourg, Daniel rencontre le père Joël Allaz. Celui-ci se prend très vite d’amitié pour le jeune garçon et l’invite à le suivre dans le couvent où il vit. Daniel est timide, mais ne se méfie pas une seule seconde de ce messager de Dieu. Avec patience et retenu le prêtre se rapproche de plus en plus de l’enfant, lui laissant entendre qu’il était son préféré… Puis viennent les attouchements, Daniel est sidéré et s’enferme dans le silence. Un jour le prêtre le viol, Daniel se sent coupable et promet le silence. Commence alors pour Daniel, une descente aux enfers, son comportement change… Le père Allaz abusera 4 ans de Daniel. Malgré tout Daniel ne perd jamais la foi, le soutien des siens, l’envie de vivre prend le dessus. Il se marie et fonde une grande famille. Puis un jour, Daniel voit ressurgir son passé en rencontrant un jeune garçon… Au début des années 2000, Daniel porte plainte afin de faire reconnaître les crimes des hommes de l’église.

Bonjour à tous

Aujourd’hui, je vous dépose une lecture pas très joyeuse, mais qui est hélas, une de nos réalités sociétales. C’est aussi une lecture formatrice qui vous permettra de comprendre le cheminement des prédateurs et les réactions parfois troublantes de leurs victimes. Daniel a eu une démarche très courage qui n’a jamais été dictée par la vengeance et la haine mais par la reconnaissance de son statue de victime et l’amour d’autrui, puisqu’il pardonnera à son bourreau. Un livre que je conseille de lire, un livre touchant et bouleversant.

Bonne semaine à tous, bisous bisous

6 commentaires sur “Mon père, je vous pardonne

  1. C’est vrai que l’information permettra à certaines ou certains deprendre courage et dénoncer ces pratiques. Il reste que les auteurs de ces méfaits ne sont pas aussi lourdement pénalisés qu’il le faudrait surtout au regard des préjudices moraux des victimes marquées à jamais.
    Bonne soirée
    Amitiés
    Michel

    J'aime

  2. Bonsoir Fanfan

    Le sujet est troublant et malaisant…. Mais il faut justement en parler….Pour dénoncer certes….mais surtout et avant tout pour offrir une démarche de reconstruction… Pour donner les outils aux victimes afin d’ arriver à faire la paix avec eux-même.

    Bonne semaine

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Kleaude,
      Effectivement ne pas taire ce genre d’ignominie afin que cela ne se reproduise pas. Je vous rejoins, mais peut-on vraiment un jour se reconstruire intégralement. J’en doute, ce lire le démontre encore…
      Bonne journée Kleaude 🙂

      J'aime

  3. Faire la paix avec ce genre de situation, ce ne doit pas être facile, ça doit suivre toute la vie…. Bises affectueuses.

    J'aime

Afin de mieux encore partager, vous pouvez déposer vos pensées et vos douceurs ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :