Poésie d’ici et d’ailleurs

L’amour nous fait trembler

L’amour nous fait trembler comme un jeune feuillage, Car chacun de nous deux a peur du même instant. « Mon bien-aimé, dis-tu très bas, je t’aime tant… Laisse… Ferme les yeux… Ne parle pas… Sois sage… » Je te devine proche au feu de ton visage. Ma tempe en fièvre bat contre ton cœur battant. Et, le cou dans tes […]

L’hiver

Ce qu’il faut au bonheur, lorsque souffle la bise, C’est une porte close, un livre, et dans un coin Une lampe qui brûle, et qui tout bas me dise Que, si l’ennui venait, la muse n’est pas loin. Il faut que d’heure en heure, et d’église en église, La voix de l’avenir me parle dans l’airain, Relève par degrés mon […]

La pluie

Longue comme des fils sans fin, la longue pluieInterminablement, à travers le jour gris,Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,Infiniment, la pluie,La longue pluie,La pluie. Elle s’effile ainsi, depuis hier soir,Des haillons mous qui pendent,Au ciel maussade et noir.Elle s’étire, patiente et lente,Sur les chemins, depuis hier soir,Sur les chemins et les venelles,Continuelle. […]

Berceuse pour une rose

    * Berceuse pour une rose Dors petite rose Aux joues roses, dors. Des carabes d’or Bercent ton lit rose. À son rouet d’or, Le grillon sommeille Et la blonde abeille Dans la treille, dort. Si tu ne t’endors, La grosse araignée Pendue au fil d’or Va te dévorer. Dors, rose aux joues rondes, […]

Pétales de pivoine

  *   Pétales de pivoine Trois pétales de pivoine Rouges comme une pivoine Et ces pétales me font rêver Ces pétales ce sont Trois belles petites dames À peau soyeuse et qui rougissent De honte D’être avec des petits soldats Elles se promènent dans les bois Et causent avec les sansonnets Qui leur font […]

Premier sourire du printemps

  * Tandis qu’à leurs oeuvres perverses Les hommes courent haletants, Mars qui rit, malgré les averses, Prépare en secret le printemps. Pour les petites pâquerettes, Sournoisement lorsque tout dort, Il repasse des collerettes Et cisèle des boutons d’or. Dans le verger et dans la vigne, Il s’en va, furtif perruquier, Avec une houppe de […]

La vie idéale

  *   Une salle avec du feu, des bougies, Des soupers toujours servis, des guitares, Des fleurets, des fleurs, tous les tabacs rares, Où l’on causerait pourtant sans orgies. Au printemps lilas, roses et muguets, En été jasmins, oeillets et tilleuls Rempliraient la nuit du grand parc où, seuls Parfois, les rêveurs fuiraient les […]

Le coucher du soleil romantique

  * Que le soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour ! – Bienheureux celui-là qui peut avec amour Saluer son coucher plus glorieux qu’un rêve ! Je me souviens ! J’ai vu tout, fleur, source, sillon, Se pâmer sous son oeil comme un coeur qui […]

L’amour nous fait trembler

(Peinture Ron Hicks) * L’amour nous fait trembler comme un jeune feuillage, Car chacun de nous deux a peur du même instant. « Mon bien-aimé, dis-tu très bas, je t’aime tant… Laisse… Ferme les yeux… Ne parle pas… Sois sage… » Je te devine proche au feu de ton visage. Ma tempe en fièvre bat […]

En septembre

(Septembre de Théodore Clément Steele 1892) * Parmi la chaleur accablante Dont nous torréfia l’été, Voici se glisser, encor lente Et timide, à la vérité, Sur les eaux et parmi les feuilles, Jusque dans ta rue, ô Paris, La rue aride où tu t’endeuilles De tels parfums jamais taris, Pantin, Aubervilliers, prodige De la Chimie […]